Récupérateur d'eau

Information sur la recupération d'eau de pluie et devis gratuits

Bienvenue,

Vous trouverez ici des informations sur les récupérateurs d'eau de pluie, ainsi que la possibilité de recevoir des devis gratuits de professionnels près de chez vous pour la fourniture et l'installation d'un récupérateur d'eau.

Vous pouvez également profiter des promotions sur les citernes de marque Abeko ci-contre.


Le récupérateur d'eau
 

L'eau: une consommation toujours plus importante


Depuis 30 ans, la consommation d'eau des Français a été multipliée par trois: aujourd'hui, la consommation moyenne par personne est de 150 litres par jour! Devant cette augmentation, liée inévitablement à la société de consommation et à de nouveaux besoins toujours plus importants, et s'accompagnant d'une croissance du prix de l'eau, les Français sont à la recherche de moyens économiques pour continuer de consommer l'eau domestique sans pour autant déformer leur porte-monnaie: la récupération d'eau est aujourd'hui en pleine effervescence dans de nombreux ménages.
Ces moyens sont aussi mis en avant par le gouvernement pour inciter la population à économiser l'eau potable de la planète, dont la consommation s'accroît sans cesse, surtout dans les puissances émergentes (Chine, Inde) fortement peuplées, et dont, à l'inverse, la présence se raréfie dans les régions arides (Proche-Orient, Afrique).
 

Les avantages de la récupération d'eau

 
Outre les aspects économiques pour les ménages, et les impacts écologiques évidents à l'échelle planétaire, la récupération d'eau a aussi des avantages locaux: elle permet de limiter le rejet des eaux de pluie dans les zones urbaines, et donc d'éviter les inondations dues à l'imperméabilisation des sols. Notons un autre élément essentiel: en installant un récupérateur d'eau, vous avez droit à un crédit d'impôt.


En quoi consiste la récupération d'eau?


Ce système consiste à récupérer l'eau de pluie, non potable, pour pouvoir la réutiliser dans divers usages domestiques qui n'ont pas besoin d'eau potable: la chasse d'eau, la douche, le nettoyage de la maison et de la voiture, l'arrosage du jardin, sont généralement exécutés avec de l'eau potable, ce qui s'avère un immense gâchis, et pour la planète, et pour le porte-monnaie. Alléger sa facture d'eau grâce à un récupérateur d'eau installé dans le jardin, voilà l'idée pour consommer "écolo". Ainsi, l'appareil récupère les eaux de pluie, les stocke, et vous n'avez plus qu'à les tirer dès que vous en avez besoin.
Cependant, en raison des risques sanitaires, ce système est interdit à l'intérieur des établissements de santé et des écoles.


Quels modèles de récupérateurs d'eau?


Vous pouvez opter pour un appareil extérieur ou bien enterré, qui sera de toute façon relié à la gouttière de la maison au moyen d'une tuyauterie et d'un robinet de cuve.
Les récupérateurs existent sous plusieurs formes: citerne souple, boîte cylindrique en plastique, cube en bois, appareil mural (à mettre sur le mur extérieur de la maison)... Selon la forme, la taille et la qualité du récupérateur, les prix peuvent varier de moins de 100 euros à environ 350 euros.
 

La réglementation


La récupération d' eau de pluie est cependant soumise à une stricte réglementation visant à maintenir les règles d'hygiène essentielles pour les utilisateurs mêmes de cette eau de pluie et pour la localité entière. Dans un premier temps, le propriétaire doit faire une déclaration en mairie, pour la taxe d'assainissement. Ensuite, afin d'éviter la contamination du réseau public de l'eau par des eaux venant de l'extérieur (les eaux de pluie, qui peuvent contenir des micro-organismes pathogènes du fait de leur écoulement des toitures), toute installation de récupération peut être contrôlée à tout moment par les pouvoirs publics, qui se réservent donc le droit d'accéder aux propriétés privées.
En raison du caractère non potable des eaux de pluie, il est naturellement interdit de raccorder ce réseau, même temporairement, au réseau destiné à la consommation humaine.
En outre, le propriétaire a une obligation d'entretien de ses équipements destinés à la récupération: il doit s'assurer de façon régulière de la propreté de son matériel de stockage (citerne, tuyaux...), de la présence de la signalisation de son réseau, ainsi que du bon fonctionnement du système.